• Comment s’est construite cette réputation ? C’est très simple: le marché de Noël de Strasbourg est le marché de Noël le plus ancien de France. Pour être tout à fait exact, c’est en 1570 que la cathédrale de Strasbourg voit se dresser à ses pieds les premières échoppes, ancêtres des actuels chalets en bois. Pas sûr que le vin chaud coulait déjà à flots, cependant… 

     

    Entre autres qualités, Strasbourg peut se vanter d’être l’emblème du marché de Noël et l’affluence que connaissent la ville et plus généralement la région, ne feront pas mentir cette réputation. Les Strasbourgeois ne me contrediront pas en constatant que la ville se remplit dès l’ouverture des différents marchés Strasbourgeois…pour leur plus grand plaisir !

     

    Si l’on parle du marché de Noël, c’est en réalité 11 lieux dans Strasbourg qui voient chalets et boutiques se dresser à leur endroit. On y trouve tout type de produits, du traditionnel vin chaud aux artisans les plus originaux qui seront capables de changer vos sapins de Noël en véritables oeuvres d’art. Attendez-vous à être surpris à chaque coin de chalet ! 

    Ces marchés de Noël ouvriront le vendredi 28 novembre et fermeront, une fois n’est pas coutume, le 31 décembre. Les horaires d’ouvertures varient en fonction du jour.

     

     

     Plusieurs spécialités alsaciennes comme :

    Le gâteau Kugelhofpt

     Les bretzels..

     

     

     

    NOEL à Strasbourg.


  • Après Mennecy nous sommes partis nous installer dans notre maison provençale à Seillans - haut Var...Nous y sommes resté 7 ans . Difficile de faire un jardin car il y avait beaucoup de cailloux , la terre est pauvre et peu arrosée...cependant on a pu faire pousser quelques plantes.

     

    Seillans.

    La maison entourée de poteries avec des plantes...

    La terrasse bordée de pots.

     

     

    Bordure d'Hostas.

     

    Massif de cactées..

     

    Sédums, échinacées et caryoptéris...

     

    et sieste à l'ombre, notre activité principale en été...

     

    Vue sur les abords..

     

    Seillans.

     


  • Après Villeneuve, nous avons acheté la maison de Mennecy - dans l'Essonne- et là je me suis vraiment éclatée pour faire un beau jardin...Tout d'abord la terre était de la glaise, il a fallu apporter beaucoup de terreau et d'amendements organiques au fur et à mesure des plantations.

    Comme j'étais écologiste avant l'heure ( nous étions au début des années 1980...) j'ai mis toutes les déchets de jardins dans mes trous de plantations. 

     

    Mennecy

    Voici un aperçu de la résidence  - avec ma fille Valérie qui pose devant la maison...1986.

     

    Mennecy

    Une bordure de rosiers coté jardin....1990.

     

    Mennecy

    La massif situé au fond du jardin avec le tamaris, les hostas et d'autres vivaces dont une clématite grimpante.

     

    Mennecy

    Une bordure de Thlapsis sous la fenêtre, ils poussaient en abondance...Je ne suis jamais arrivée à en avoir d'autres aussi beaux.

     

    Mennecy

    Au fond des roses trémières, et des vivaces à leurs pieds.

     

    Mennecy

    Les plantations de vivaces, bulbes et rosiers devant la maison, coté rue...

     

    Mennecy

     

    Mennecy

    Les Iris au printemps.

     

    Mennecy

    Les Forsytias et le Prunus en fleurs.. 

     

    Mennecy

    Fin de la visite...

    Mennecy

     

     

     


  • En 1976 nous achetons une maison de campagne dans l'Yonne. Comme nous n'y allions que pour les vacances et les week ends, le jardin n'était pas très organisé. Dans mon esprit il ressemblait aux photos suivantes :

     

     

    Une prairie avec beaucoup d'arbres...

     

    Avec la table de jardin et les chaises sous un arbre, pas de terrasse.

     

    Au fond du jardin la ferme où nous allions chercher le lait et les oeufs.

     

     Une cabane pour ranger le matériel de jardinage...

     

    C'est tout ce dont je me souviens...notre petite fille avait 11 ans, elle jouait dans le jardin en compagnie de son lapin et son cochon d'inde qui rentraient sagement le soir après avoir gambadé dans les fourrés. Ils avaient leur petite maison dans le jardin ...

    Jours heureux si vite passés....Puis en 1978 nous avons vendu la petite maison et acheté une plus grande dans la région parisienne à Mennecy pour y vivre à plein temps.

     

    Premier jardin : Villeneuve les Genêts.