•  

    De son vrai nom Marcel Augustin Férréol est né le 5 juillet 1899 à Sainte-Foy-Lès-Lyon. Il devient souffleur dans les théâtres parisiens et rapidement acteur et auteur.

    Parmi ses nombreuses pièces (plus de 50), on peut citer « Voulez-vous jouer avec Moâ ? », « Jean de la Lune », « Domino », « Pétrus » ou encore « Patate ».

    Il a collaboré à plus de 40 films et a écrit une vingtaine de préfaces.

    Il fut Président du Jury du Festival de Cannes en 1958 et 1959, et élu membre de l'Académie Française le 3 décembre 1959.

    Décédé à Paris le 4 septembre 1974, il est enterré à La Chaussée Saint-Victor ( près de Blois) où il aimait venir se reposer dans sa maison « Les Faneuses », facilement reconnaissable sur le coteau avec ses volets bleu-vert.

    C'est une belle maison qui domine la Loire, une maison dans laquelle j'ai eu la chance de diner à la table deJuliette et Marcel Achard. Mon beau frère, médecin généraliste suivait l'écrivain quand il venait séjourner à la Chaussée Saint Victor. C'est ainsi que j'ai pu faire la connaissance de ce couple, très parisien à l'époque, d'une vraie gentillesse, et nous avons passé des heures délicieuses à les écouter parler de leurs amis tels Maurice Druon ou Marcel Pagnol qui venaient séjourner quelques fois chez eux..

     

     

     A l'époque où je les ai rencontrés ils étaient beaucoup plus vieux que sur la photo...

    Nous étions invités avec ma fille qui devait avoir 4 ans environ et Juliette lui avait acheté des sucettes géantes qui ont eu tout de suite du succès. La table était raffinée, la soirée est passée comme une lettre à la poste, c'est un souvenir que je garderai longtemps dans ma mémoire.

    La maison était vieillotte et la salle de bain avait une douche ante-diluvienne, à tel point que Maurice Druon avait écrit un poème pour expliquer comment s'en servir et tout naturellement il était affiché sur un mur de la dite salle de bains...

     


  •  

    Seillans est une commune du Var qui fait partie du pays de Fayence.

    Altitude moyenne 400 m et la plus élevée 1300 m - 2600 habitants.

    Au début de notre retraite nous avons habité dans le Var, à Seillans....nous y sommes restés sept ans ...

    Le village de Seillans s'est constitué au cours des siècles autour d'une enceinte fortifiée. Il possède un riche patrimoine historique.

     

     


    Seillans détient un patrimoine historique, culturel et architectural très riche. C’est un village médiéval avec Porte Sarrasine, Château féodal, Eglise du XIIème siècle, ruelles pavées et nombreuses fontaines que l’on trouve au détour de petites et grandes places ombragées de platanes centenaires. La Chapelle Notre-Dame de l’Ormeau date du XIIème siècle et renferme un magnifique retable baroque du XVIème siècle.

     

     

    Notre Dame de l'Ormeau



    Ce site médiéval installé dans une campagne magnifique étonnera par son labyrinthe de ruelles pavées,

    de porches rustiques, de cours ombragées et de fontaines anciennes. 

     

     

    La Fontaine Font d’ Amont


    Nommée autrefois Font d’Amour, elle est un des points d’eau les plus anciens du village et porte les armes de Seillans . Celles-ci sont à l’image des armes de Sire Bouquier, Seigneur de Marseille, Coseigneur de Seillans et Chevalier de l’Ordre de Malte ( XIIe s.)

    Les maisons échelonnées en gradin, mélangent harmonieusement les couleurs ocres et rousses.Le village a obtenu le label "un des plus beaux villages de France". 

    De nombreux artisans d'art y sont installés et l'illustre peintre surréaliste Max Ernst y a passé les 10 dernières années de sa vie.

     

     Le chateau fort perché en haut du village.... 

    Les Romains, c’est certain, vinrent en ces lieux. Ils tracèrent des routes, les moines du Moyen Age fondèrent leurs couvents, les Maures, eux se fortifièrent. Epoque troublée par les coups de mains, par les rapines. SEILLANS quitta la plaine et vint se replier plus haut, dans le flanc de l’Auzière, à l’abri des remparts. De ces fortifications subsistent, ici et là, quelques pierres.

     

    La porte Sarrasine.


    Elle doit son nom à sa herse « dite à la sarrasine » qui fermait cette porte. Bâtie au XIIe s., elle clôturait la première enceinte. Les maisons médiévales qui servaient de défenses au château s’écroulèrent  dans les années 60, laissant apparaître, les « Deux Rocs » qui par la suite furent classés....

     

     

    le vieux village.

     

     

     

    Une ruelle du village

     

     

    Un coin pour se reposer.

     

     Le restaurant hotel où sont descendus Mr et Mme Pompidou.

     

     

    Une maison de l'Eouvière.

    Pour plus de détails voir ICI

     


  • FAYENCE.

    Chapelet de villages perchés, le Pays de Fayence dissimule entre ses collines un spectacle grandiose. Comme une interminable ondulation, les décors s’enchaînent et, tour à tour, dévoilent un paysage infini.

     

    Perché à flanc de colline, entre mer et montagne, encadré de paysages provencaux pittoresques, Fayence connait un fort succès auprès des touristes. 

     

    Son climat méridional, le charme de ses ruelles anciennes, ses auberges accueillantes aux saveurs provençales séduiront les visiteurs de ce village où le passé à laissé quelques vestiges. Fayence est aussi réputé pour son centre de vol à voile (1er centre européen) où s'organisent cours et compétitions (Open International de Planeur)